Accueil > Territoires > Le Pays de Caux

Le Pays de Caux

Dernier ajout : 26 juin.

Articles de cette rubrique

  • Le pays de Caux

    Situé dans le département de Seine-Maritime, entre Le Havre, Dieppe et Rouen, le pays de Caux est un territoire bien identifié et délimité : par la Manche au nord-ouest, par la vallée de la Seine au sud et par la bordure du Pays de Bray à l’Est. Il apparaît comme un vaste plateau (ou des plateaux séparés par des petites vallées, les "valleuses"), présentant le paysage typique des grandes fermes dans leurs "clos-masures" entourés de grandes cultures, qui employaient autrefois un grand nombre d’ouvriers agricoles.
    Les vallées ont accueilli précocement l’industrie textile, en même temps qu’une forte (...)

  • La chanson traditionnelle en pays de Caux

    Le pays de Caux a gardé en mémoire un très grand nombre de chansons traditionnelles. Parmi elles, on constate une forte présence de chansons en laisse, c’est-à-dire les chansons avec une structure de réponse, liée à la pratique des danses en ronde qui se sont particulièrement bien maintenues en pays de Caux. Autre genre bien représenté : les complaintes et autres grandes chansons, tels que les départs en mer ou retours de guerre.
    Les chansons liées au calendrier social se sont elles aussi bien conservées. Au début de l’année jusqu’à Pâques, les enfants des familles pauvres ou modestes, allaient quêter (...)

  • La ronde chantée en pays de Caux

    Le Pays de Caux est le seul territoire de Normandie à avoir conservé le souvenir de la ronde chantée, forme chorégraphique la plus anciennement avérée. La campagne d’enquête réalisée par La Loure en 2004 a permis de rencontrer des chanteurs qui ont encore mené ces rondes dans leur jeunesse (jusqu’à l’immédiat après-guerre). La ronde chantée était l’apanage des milieux populaires, ruraux ou maritimes. Elle était dansée principalement autour du feu des Rois (ou à la Saint-Jean dans l’Est du Pays de Caux), seule journée de congés de l’année accordée aux ouvriers agricoles.
    La ronde présente des trajets alternés, (...)

  • La pratique instrumentale en pays de Caux

    Pays de chanteurs, le Caux n’était pas un pays de musiciens routiniers, aux dires des témoignages oraux (même si des tableaux et source écrites au XIXème siècle mentionnent la présence de musiciens). Il partage ce trait, ainsi que d’autres (cf. l’article sur la chanson traditionnelle en pays de Caux) , avec le Nord-Cotentin, en opposition relative avec d’autres régions de Normandie, plus portées sur la danse aux instruments.
    Font exception quelques mentions de violoneux avant 1914 et l’enregistrement en 1977 d’un avant-deux joué à l’harmonica par M. Lhérondelle, d’Ourville-en-Caux. Il l’avait entendu (...)