Accueil > Territoires > Le Domfrontais et le Pays Fertois

Le Domfrontais et le Pays Fertois

Dernier ajout : 5 juin 2012.

Le sud du Bocage Ornais, pays articulé autour des villes de Domfront et La Ferté-Macé, est sans doute la région de Normandie qui a connu le plus d’enquêtes en matière de traditions orales, depuis les premières initiatives d’enquête en 1962 et 1963, pilotées par Monique Brandily et Donatien Laurent pour le Musée national des arts et traditions populaires, la collecte menée dans les années 1970-1980 par Michel Poussier, François Redhon, Michel Colleu, Anne Piraud, Pierre Boissel... Jusqu’à celle conduite aujourd’hui par La Loure, notamment entre 2009 et 2012 dans le cadre d’une opération soutenue notamment par la Région Basse-Normandie (au titre de l’appel à projet Réinventons les campagnes).

Récompense de tout ce travail, les différentes générations d’enquête ont révélé une très grande richesse en matière de chansons et de musiques sur ce territoire : en témoignent par exemple les 70 chansons et plus transmises au cours des années 2000 par Marthe Vaidis et Denise Letissier de Céaucé... Un patrimoine qui ne demande qu’à être réinvesti aujourd’hui !

Le Domfrontais et le Pays Fertois

La chanson traditionnelle en Domfrontais-Pays Fertois

La musique et la danse en Domfrontais-Pays Fertois

Les contextes de pratique en Domfrontais-Pays Fertois

Articles de cette rubrique

  • Les contextes de pratique en Domfrontais-Pays Fertois

    Dans toutes les zones où le chant traditionnel s’est bien préservé, on observe son omniprésence dans la vie quotidienne ancienne. Il en est bien ainsi pour cette partie du Bocage : la chanson rythme le cours des jours et des choses. Il n’y a guère que les temps de deuil qui interrompent son expression. Elle s’inscrit donc tout naturellement dans les moments collectifs de travail (cf. la chanson La mécanique est morte relative aux battages à la machine) ou de fête. Les noces particulièrement sont accompagnées d’un cortège de chansons et le lieu privilégié pour entendre certaines chansons caustiques, (...)

  • La musique et la danse en Domfrontais-Pays Fertois

    La musique instrumentale, notamment le violon, a occupé une place importante dans tout le Domfrontais avec un bon nombre de musiciens identifiés au cours du XXe siècle dans une diversité de communes. La zone de La Ferté-Macé se révèle beaucoup moins prolixe de ce point de vue. Les musiciens de routine n’y ont guère laissé de trace dans les mémoires, préfigurant le phénomène observé un peu plus au nord, dans le pays du Houlme, où la pratique musicale traditionnelle ne semble pas avoir été en usage.
    Les danses anciennes recueillies en Domfrontais sont, pour l’essentiel, des danses en couple fermé ou en (...)

  • La chanson traditionnelle en Domfrontais-Pays Fertois

    La chanson traditionnelle recueillie dans le sud du Bocage Ornais appartient au vieux fonds francophone, qui s’est globalement bien conservé jusqu’à aujourd’hui dans l’Ouest de la France. Elle se distingue sans doute des répertoires du reste de la Normandie par une plus forte proportion de chansons à écouter - d’aucuns diront les « grandes chansons » - copieuses en couplets et aux sujets comportant souvent une certaine dramaturgie (filles mises au couvent, départ à la guerre...). Non pas que les chansons légères ou guillerettes soient complètement absentes, mais elles se comptent en nombre beaucoup moins (...)

  • Le Domfrontais et le Pays Fertois

    Le sud du Bocage Ornais, pays articulé autour des villes de Domfront et La Ferté-Macé, est historiquement une zone de marche, espace de transition entre Normandie et Maine. Il se structure autour de l’épine dorsale que constitue la forêt d’Andaine, anciennement prolongée à l’ouest par la forêt de la Lande-Pourrie (dont ne subsistent aujourd’hui que quelques petits massifs boisés et des landes, à cheval sur les communes de Lonlay-l’Abbaye et Ger), et forme ainsi une barrière naturelle que certains historiens ont qualifié de forêt frontière. L’influence mancelle y est perceptible notamment dans les (...)