Accueil > Calendrier > Les chants de la mémoire

Les chants de la mémoire

vendredi 1er juillet 2016

Le film "Les chants de la mémoire - visages d’une tradition chantée en Cotentin", réalisé par Maxime Letissier et produit par l’association La Loure, est sorti en salles à la mi-juin 2016. La dernière séance du cycle est le vendredi 8 juillet à Bricquebec : réservez vos places !

Impressionnez-vous !

Le festival Normandie Impressionniste a dédié sa 3e édition, en 2016, sur la thématique du portrait. La Loure a décidé de s’inscrire dans cet événement en proposant un projet original : restituer l’ambiance sonore des tableaux impressionnistes !

L’idée

Dans quel environnement sonore les peintres impressionnistes ont-ils donc peint leurs tableaux ? Les chevalets campés au milieu de la campagne ou sur le littoral normand, pas de bruit de moteur... Seulement le bruissement de la nature et, ça et là, le chant des hommes et des femmes du pays... Pour l’essentiel, les chansons entonnées sont celles issues de la tradition orale, transmises par le bouche à oreille depuis des générations.

Ces chansons, que nous qualifions de traditionnelles, sont encore présentes dans la mémoire d’un certain nombre de chanteurs et de chanteuses de Normandie, souvent âgés aujourd’hui. Derniers témoins de ces traditions orales, ils disparaissent progressivement, emportant avec eux ces trésors de la littérature orale. La transmission familiale n’opère plus en effet : les enfants de ces chanteurs se sont tournés vers les répertoires diffusés par les médias modernes et, plus souvent encore, ils ont délaissé complètement la pratique du chant.

L’idée a donc germé de réaliser un court-métrage consacré à ces chanteurs traditionnels (et plutôt chanteuses, en l’occurrence !). Autour de plusieurs portraits filmés, il vient restituer la bande son qui manque aux tableaux impressionnistes en diffusant les chants qui circulaient déjà au moment où les grands peintres enfermaient la nature normande dans leurs tableaux.

Un court-métrage : Les chants de la mémoire – Visages d’une tradition chantée en Cotentin

Ce court-métrage a été réalisé par Maxime Letissier, jeune réalisateur originaire de La Ferté-Macé, installé aujourd’hui à Caen (14). Au cours du printemps 2016, il a accompagné Yvon Davy à la rencontre de plusieurs habitantes du Cotentin. L’objectif ? Qu’elles nous parlent des chansons qu’elles ont apprises dans leur jeunesse auprès de leur famille et qu’elles nous racontent les contextes de cet apprentissage. A la clé, un film sensible qui met en évidence de très beaux répertoires et, à travers eux, donne à voir la mémoire d’un pays... mémoire fragile si elle n’est pas ravivée aujourd’hui.

La formule des cinés chantant

Pour restituer ce travail, l’idée a germé de cafés chantant ! L’idée en est simple : à l’issue de la projection du film, une rencontre est proposée avec le public pour échanger sur la thématique de ce film, le tout ponctué de chansons et musiques servies par La Loure et, au cours de quelques séances, par l’une ou l’autre des chanteuses du film. Plusieurs séances sont programmées :
-  16 juin - 20h30 : Cinéma Le Basselin à Vire (14)
-  17 juin – 18h00 : Cinéma Le Lux à Caen (14)
-  23 juin – 18h00 : Cinéma L’Odéon à Cherbourg-Octeville (50)
-  8 juillet – 20h30 : Cinéma L’Odéon à Bricquebec (50).

Impressionnez-nous !

Venez et faites venir au cours de ces différentes séances ! Nous faisons le pari de remplir les salles… mais nous n’y arriverons pas sans vous.